SCI est-ce encore un bon investissement?

S’il y a un investissement plus rentable et plus sûr, l’immobilier se place toujours au premier rang. Cependant, beaucoup de gens pensent que ce secteur est réservé uniquement aux grands investisseurs, car l’enjeu est de taille. Mais non ! Alors si vous partagez le même avis, détrompez-vous, car si vous pensez surtout vous engager dans un projet immobilier, sachez que vous disposez de nombreuses options, parmi lesquelles il y a la société civile immobilière connue sous le sigle de SCI.

Mais qu’est-ce qu’une SCI au juste ?

Par définition, la SCI société civile immobilière comme on vient de citer, est une société spécialisée dans la gestion et l’exploitation de patrimoines immobiliers (des maisons, des appartements, des locaux commerciaux, etc.), il ne faut pas confondre celle-ci avec la SCPI. Il importe de dire qu’une SCI permet à un groupe de sociétaires d’investir ensemble dans un ou plusieurs biens immobiliers. Il se peut que les associés soient liés par une relation familiale ou non.

Est-ce encore un investissement fiable et rentable ?

Comme toujours, c’est un des domaines les plus intéressants en termes d’investissement du fait que la SCI représente beaucoup d’avantages surtout qu’on choisit le type le plus adapté. Quels sont donc ces divers avantages ?

Tout d’abord, on cite les avantages fiscaux

On a le choix entre l’impôt sur le revenu ou l’impôt sur les sociétés. En effet, l’investissement en société civile immobilière offre une flexibilité de choix du régime fiscal opportun. Malgré que la SCI soit assujettie à l’impôt sur le revenu de façon automatique au départ, on a encore la possibilité de l’asservir à l’impôt sur les sociétés, ce qui est avantageux dans certains cas.

Effectivement, on peut déclarer les bénéfices locatifs rapportés par une SCI selon deux choix fiscaux. D’un côté, il y a l’IR (Impôt sur le Revenu). Dans le cas où une SCI met ses logements en location non meublée, les associés se partagent la totalité des loyers encaissés en tant que bénéfices fonciers, de la même manière que dans un placement immobilier locatif classique. Ces intérêts fonciers se joignent donc au principe de contribution de l’impôt sur le profit de chaque membre.

Différemment, les loyers encaissés par le biais d’une location immobilière peuvent aussi être soumis à l’impôt sur les sociétés. Dans ce cas, les bénéfices en question sont gardés dans la société, et les actionnaires ne les touchent pas immédiatement. Ce qui leur permet effectivement de ne pas décupler leur base de fiscalité. Et après un conseil d’administration, les bénéfices seront répartis aux actionnaires, et ces loyers seront déclarés en tant que revenus de profits mobiliers.

Avantages patrimoniaux

L’investissement en SCI permet à un actionnaire de transmettre en toute facilité son patrimoine à ses enfants ou au sein d’une famille. La valeur prise en considération pour le transfert est élaborée selon le bénéfice net.

Avantages en matière de gestion

A noter que le transfert peut se réaliser progressivement sans conséquence sur la gestion, le dirigeant pouvant n’avoir qu’une faible proportion des fonds de la SCI, et même aucun.

À l’inverse de l’indivision, le gestionnaire a l’aptitude de prendre les décisions de l’administration courante lorsque même les membres de la SCI ne parviennent plus à une entente.

Nous vous invitons à vous rendre sur un site spécialisé sur le Statut SCI en savoir plus.

Les différents types de SCI

Eh bien oui ! Avant de vous lancer dans le projet, assurez-vous de bien faire le bon choix, car il existe plusieurs types de SCI, et ce choix contribue considérablement au succès de votre investissement, il y en a donc :

La SCI classique : ce type est dédié à l’achat de biens immobiliers dans la seule intention de les louer.

La SCI d’attribution : celle-ci est réservée à la construction de bâtiment et attribution aux porteurs d’actions de la SCI.

La SCI de construction-vente : ce type de SCI est particulièrement dédié à la promotion immobilière.

La SCI de jouissance à temps partagé : celle-ci quant à elle est destinée à l’acquisition de biens immobiliers secondaires, et mise en possession des actionnaires selon le nombre de parts détenues.

Bref, quel que soit le type de SCI que vous optez pour votre projet immobilier, sachez que ce domaine est l’un des plus lucratifs parmi les différents secteurs d’activité existant en matière d’investissement. Faites seulement le bon choix.

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *